Deux poèmes : « Les dents » et « Chirurgie esthétique ».

 

Les dents

Ça pousse,

Ça tombe,

Ça repousse,

 Ça retombe,

Et puis ça ne repousse plus.

JTF, Paris le 03/04/2016

 

Chirurgie esthétique

  Ascenseur espéré à tous les bas étages

 Qui arrive toujours lorsqu’on l’attend le moins.

 Il est étrange le temps des portes ouvertes au sang,

 Que goûte le liftier surjouant du bouton.

« Voilà qui me sied » glapit la bûcheronne,

 Couper l’arbre sous le pied des câbles étaginaires

 Fait jaillir le latex dans les poches sous les yeux.

 Or il n’est pire aveugle que cette femme à barbe,

 Abattue au poil près quand les fringants battants,

 S’embrassèrent sur la souche, racines gangrénées.

 La vue panoramique (trahie par la verrière) assista à l’offense

 Et couru se cacher au cœur de l’Amazone,

 Accrochant son téton et sa testostérone

 Au mytheux d’la guerrière entiché du censeur.

JTF, le 20/11/2015