Tim, Haddock, lapsus et liberté (4 brèves)

Le pays de la soif :

Boire c’est passer de la solitude à la saoûlitude.

Tintin Tintin Tintin

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=KKkwSrydPaw

 

Out of Tim :

Il faut y aller à Ponet en vélo ! En vélo à Ponet, je dis bien, car Ponet (26 Drôme) ne s’accède que par une dernière montée redoutable où Tim, bientôt 8 ans, s’exclama, penché sur le guidon de son vélo avec lequel il formait un couple brinquebalant d’un bord à l’autre de la route, « J’chuis périmé papa, j’chuis complètement périmé ».

Sur son dernier bulletin scolaire de CE1 son institutrice avait joliment indiqué que Tim prend souvent son temps mais que ça vaut toujours la peine.

Dans une veine parallèle il faut aussi savoir lui prêter une oreille attentive pour recueillir les bons mots qu’il distille de loin en loin. Pendant l’Euro de football par exemple, auquel il s’intéressait à sa façon, c’est à dire modérément. Alors qu’il semblait totalement absorbé dans un jeu de sa composition, sans lever les yeux il répondit calmement aux commentateurs télé zélés, qui s’enflammaient avec du bois humide à propos de la qualité de tel ou tel gardien de but, que « de toutes façons le meilleur gardien c’est les cages ». Que pour l’occasion je fais rimer avec jeune sage. Mais pas trop…

Aujourd’hui enfin il fit ce constat, toujours très personnel, « Solal (son frère) est allé lire,… il est allé lire dans ses pensées ».

Et moi je me régale à te vivre Tim.

 

Lapsus cardiaco – désertique :

La poésie est imparable qui donne blanc-seing aux lapsus pour éclosions pharamineuses.

Dernier exemple radiophonique, à propos de la COP 21, « les responsables cherchent un accoeur/achoeur ».A défaut, von Karajan ce sera le défibrillateur.

Dernier exemple du quotidien, remettant une facture à une secrétaire au bord de la crise de fin de journée conjuguée à celle de fin de carrière, sa fouche langua et je pu l’entendre me dire, toute sourire, suite à une sollicitation aux forceps de ses hémisphères cérébraux pour les amener à produire une phrase de circonstance, « Tout travail mérite Sahel !».

https://www.youtube.com/watch?v=cFDs8Yya44o

 

Mot de passe :

La moindre association, ou institution, attentive à la liberté en général, ou à celle de ses membres en particulier, inscrit dans ses statuts les règles censées défendre et promouvoir cette noble valeur et les recommandables intentions qui l’accompagnent. Intentions dont la vanité fera invariablement déflagration, laquelle transformera tôt ou tard la pyramide en cocotte minute où il en cuira à chacun. Pyramide, oui, car ce cadre là n’est pas carré, il a une pointe et une base. Or, si la pointe a toujours le même nom, Président, la base, elle, en a autant que vous voulez. Parmi ceux-là il y a celui-ci que j’apprécie par dessus tout, auditeur libre.