OÙ L’HERBE PLOIE

Où l’herbe ploie

Présentation du livre de JT.Fouletier

OÙ L’HERBE PLOIE

– Liste des 21 textes composant le livre –

1 – Les fourmis rouges :

Ces fourmis rouges ont été convoquées sous ma plume à partir d’une photo qui illustre un article du Monde présentant Robert Ménard, maire de Béziers, recevant Eric Zemmour à l’hôtel de ville.

2 – Le grand noir avec une chaussure blonde :

Texte écrit en mémoire de mon grand oncle, Georges Zogo Fouda, dit Maxum, avec la volonté amusée de retranscrire et de transmettre sa faconde, sa truculence, son panache et mon affection.

3 – Les no sé abondent :

Mise en perspective de l’album de Tintin « Le temple du soleil », du dictateur guatémaltèque Efrain Rios Montt, du film « M le maudit » et de N.Sarkozy pour pointer le tropisme du « Je ne savais pas. ».

4 – Où l’herbe ploie :

Poème. La balade du vent contée depuis les confins de la mer jusque sur un brin d’herbe.

5 – Les gars de la marine :

Où une réponse de Bernard Accoyer à la radio m’amena à évoquer Marisol Macias Castaneda, journaliste mexicaine, une réplique du film « Les tontons flingueurs » et le panzer de Marine Le Pen.

6 – A sense of common ground :

Titre d’un livre présentant la noblesse de réfugiés dans des camps en Afrique et à partir duquel je fis un tableau puis écrivis un texte éponyme suivi d’un second, titré « Les bourgeois de Calais ».

7 – Le refus :

Refus du cheval devant la barre. Ici, celui du libraire devant un livre et celui des écoles à accueillir un tableau. « Où vont les chevaux quand ils dorment ? » et que murmurent-ils à l’oreille du dormeur ?

8 – Les trois expos des parigots :

Un WE, pas d’enfants dans les pattes et trois expositions. Les clés d’une passion fondation Vuitton, Velasquez au grand palais,Bonnard à Orsay et mes remarques, latérales, comptables et moléculaires.

9 – Le surgissement :

Une nuit dans la Drôme, un quinquennat en France et un 14 juillet à Nice, portés par un coup de tonnerre, un chevalier blanc et un camion blanc. Avec en prime le destin des murs et un poème.

10 – Down under :

Sans dessus-dessous la griffure sur la pierre récoltée ce jour là. Par elle se joue la partie de dés d’où Barbara se demandera « Est-ce Dieu est-ce Diable ? ». Réponses croisées d’Einstein et de Mallarmé.

11 – J’ose tout ce qui est digne d’un homme :

Nul n’échappe au fil de la langue de Shakespeare. François 1er « ose tout ce qui est digne d’un homme », mais si chacun est dépassé par sa propre parole, il lui faudra assumer la suite de ce vers.

12 – Plic Ploc :

Oui, « Plic plic plic, plic plic ploc, y’a une fuitauciel ! ». Une fuite rapportée par cette poésie écrite à Paris, au lendemain du vendredi 13 novembre 2015.

13 – Aguirre 1 : (Les à propos du silence : Aguirre ou…) :

L’oeil du cyclone est ici à situer quelque part entre le réalisateur Werner Herzog, l’acteur Klaus Kinski et le film « Aguirre, la colère de Dieu » qui nous livre le souffle d’une mélodie brûlante.

14 – Aguirre 2 : (Les à propos du silence : …le grand silence de Dieu) :

« Le grand silence » est un film, réalisé en 1968, par lequel nous trouverons à reconnaître, qui sait, où tonne le grand silence de Dieu.

15 – Die 1/2, La sieste au soleil :

A Die les parcelles des jardins du Perrier ont chacunes leur chant singulier. Celle là m’inspira un texte, un poème et un tableau. C’est dire !

16 – Die 2/2, Aux marches du palais :

Quand dans la douceur estivale d’un 14 juillet (2014) se met en scène la violence la plus incongrue d’être en même temps déplacée et évidente. En tous cas annonciatrice des temps à venir, les nôtres.

17 – Die 3/2 :

Il existe une unité de mesure désignant ce qui dépasse la mesure pleine. Vous la retrouverez ici qui accompagne les destins liés des jardins et des parkings à Die ou à Toronto.

18 – De Nantes à Timbuctu, Suaudeau ou le hors du jeu :

Comment saisir le rebond de la balle au bond quand à Timbuctu le jeu de balle est interdit et quand à Nantes un petit génie mordant la rend insaisissable ? En inventant le nouvel espace de la passe.

19 – Attendre 1/2 :

Lorsqu’une femme est en danger de mort et qu’il s’agit d’intervenir rien ne semble plus éloigné de la réaction adaptée que d’attendre. Attendez de lire la suite…

20 – Attendre 2/2 :

…laquelle suite relève, via l’assassinat de Kitty Genovese par Winston Moseley en 1964, qu’il n’y en a qu’un qui le puisse, attendre, et qu’il semblerait pourtant lui-même y avoir renoncé.

21 – Les tubes funéraires (collection printemps) :

Tine Panzuti est une artiste peintre de haute volée. Entre deux battements d’elle elle m’a demandé d’écrire un texte pour son exposition « Les tubes funéraires (collection printemps) ». Le voici…

Le livre peut être commandé directement auprès de Jean-Thibaut Fouletier

Tel :06 89 86 84 86.

Courriel : jeanthibautfouletier@yahoo.fr

Son prix est de 15 euros + frais de port encore à déterminer (+/- 3 euros en France métropolitaine). Possibilité, à préciser, de venir le retirer dans le 5ème arrondissement de Paris) .